Rail Nation à travers l’histoire : Partie 3

Époque 5 :

Vers 1919 – 2013

Tout à coup, c’est le calme. Seule la vue extérieure vous indique encore que vous voyagez. Le paysage défile à toute vitesse. Votre siège est plus confortable que jamais. Bienvenue dans la vie moderne !

Les locomotives sont maintenant alimentées à l’électricité et sont des chefs-d’œuvre de technologie. Des gratte-ciel surplombent notre gare. Le verre domine l’architecture.

Mais avant tout, revenons aux années 1950, pour y trouver l’origine des locomotives modernes. En 1955, la série française BB 9004 de la SNCF établit un record du monde de vitesse sur rail, à 331 km/h, une vitesse stupéfiante à l’époque.

La BB 7200, produite jusqu’en 1985, est aussi originaire de France. La disposition inédite et caractéristique des vitres frontales dessinée par Paul Arzens lui a valu le surnom de « Nez Cassé ».

L’une des séries de production les plus singulières de Rail Nation est la paire de Crocodiles qui ont été construites à partir de 1919, mais qui sont restées en service régulier jusqu’aux années 1980. La Ce 6/8, « Crocodile » originale, a été conçue en Suisse pour le transport de marchandises lourdes sur la ligne escarpée du Saint-Gothard.

La « crocodile allemande », qui fait partie de la série de production Léviathan de Rail Nation, est restée en service jusqu’aux années 1990, avant que les compagnies ferroviaires ne l’abandonnent progressivement. Néanmoins, les locomotives conservées servent encore de réserve de pièces de rechange ou sont exposées dans les musées.

Le TGV Sud-Est, avec sa livrée orange caractéristique, attire également l’attention. Le train à grande vitesse de la première génération de la série TGV est principalement utilisé sur la ligne Paris-Lyon, avant d’être progressivement retiré en 2013.

Époque 6 :

De 1994 à aujourd’hui

Nous entrons dans un tunnel. Vous sirotez votre boisson chaude et vous vous penchez en arrière. La lumière vive vous aveugle pendant une seconde lorsque le train sort du tunnel, mais vous voyez alors le nouveau paysage. Vous traversez une énorme mégapole. Des bâtiments aux allures futuristes défilent à votre droite comme à votre gauche. Vous avez atteint la dernière époque dans Rail Nation.

Au début du XXIe siècle, la Bombardier Traxx est développée et entre en service actif dans 17 pays différents. La série 145er a également été mise en valeur dans Rail Nation.

De plus, la première locomotive chinoise de Rail Nation se trouve ici : la China Railways HXD2 qui a été conçue sur la base de l’Alstom Prima française.

Les véritables avancées de cette époque plus moderne se situent parmi les trains de voyageurs et les locomotives. Cela commence avec la Pendolino, le vaisseau amiral de la société des chemins de fer polonais PKP. La locomotive est fabriquée par la société française Alstom. En 2014, PKP lance la dernière génération. Malheureusement, le train ne peut pas utiliser toute sa puissance en Pologne, car la vitesse y est limitée à 200 km/h.

La Sapsan, utilisée en Russie, est construite par la société allemande Siemens et est basé sur l’ICE 3 de la Deutsche Bahn. Elle est adaptée au gabarit russe et aux conditions climatiques particulières de la région.

Le Shinkansen est une évolution du train expérimental FASTECH 360 de 2005. Le prototype, comme la série, possède un design épuré pour éviter l’effet de piston spécifique aux tunnels.

Finalement, votre train ralentit et entre en gare. Vous vous levez, étirez vos bras et vos jambes, et quittez votre compartiment. Nous espérons que vous avez apprécié le voyage et que, tout comme nous, vous attendez avec impatience l’avenir des locomotives.

2 thoughts on “Rail Nation à travers l’histoire : Partie 3

Laisser un commentaire